Titre 1

Pour cette élection, j'ai décidé de sortir du cadre classique qui consiste à faire une série de propositions souvent trop vagues. Je souhaite être précis et concret afin de gagner votre confiance. Si je suis élu député régional le 26 mai prochain, je m'engage dans les 6 premiers mois de mon élection à entreprendre les 5 démarches suivantes. J'essayerai de convaincre les autres députés bruxellois de : 

 

  • Bonne gouvernance - Dépolitiser la fonction publique et simplifier drastiquement la gestion publique en diminuant par deux le nombre de conseillers communaux, d'échevins et de députés bruxellois (50 au lieu de 89) ; procéder au non remplacement d'un fonctionnaire sur trois qui part à la retraite, hormis dans les secteurs prioritaires (la sécurité et l'enseignement) ; 

  • Intégration - Renforcer le parcours d’intégration obligatoire pour les primo-arrivants, actuellement très minimal et passif, qui rentrera en vigueur début 2020. Conditionner la réussite du parcours à la réussite d’un examen de connaissances linguistiques, culturelles, et de nos principes démocratiques (l'égalité entre l'homme et la femme, la neutralité de l'Etat, la primauté de la loi civile sur la loi religieuse, etc.) ; 

  • Emploi - Fusionner Actiris et Bruxelles-Formation et regrouper toutes les initiatives en matière d’emploi sous une seule direction. Plus de 89.000 Bruxellois sont des demandeurs d'emploi inoccupés alors qu'il existe de nombreuses offres d'emploi non rencontrées. Il faut améliorer les formations vers les métiers en pénurie, vers les métiers d'avenir et la formation linguistique ;

  • Mobilité - Bâtir un grand métro bruxellois. Plus de nouveau report pour l'extension du métro 3, qui doit être achevé pour 2030. Sensibiliser à la prolongation du métro 3 de Bordet jusqu'à l'aéroport de Zaventem. Prolonger de 40 kilomètres les lignes de métro existantes conformément au projet évalué et chiffré par l'Echo ; 

  • Enseignement - Abroger les décrets "Inscriptions" successifs afin de redonner de l'autonomie aux écoles et une liberté de choix aux parents ; réviser le décret "Titres et Fonctions" afin de lutter contre la pénurie des enseignants ; réformer certains aspects du Pacte d'excellence : renforcer l'apprentissage des savoirs fondamentaux, supprimer le tronc commun indifférencié jusqu'à 15 ans, revaloriser les filières professionnelles et qualifiantes. 

Bruxelles 2019

© Copyright 2018 Aymeric De Lamotte. Tous droits réservés. Créé par webilard.